Adrien Garaïos

Présente-toi !

J’étais en Terminale S au lycée Levavasseur et j’ai passé mon Bac en 2018. À la suite de ça j’ai intégré l’INSA Lyon, une école d’ingénieur en prépa intégrée. Aujourd’hui, je suis en 3e année dans la spécialité Génie Civil et Urbanisme de cette école.

Pourquoi as-tu voulu intégrer l’association ?

Adèle m’a contacté il y a 2 ans pour me parler de son idée de créer une association afin d’accompagner les futures étudiants réunionnais. J’ai adhéré aux valeurs du projet et me suis rendu compte que quand j’étais lycéen et qu’on me demandait de choisir mon parcours professionnel j’avais bien galéré car j’étais seul dans mes recherches et toutes les démarches. La mise en place d’une plateforme d’accompagnement, de conseils et de contacts est donc pour moi une excellente initiative dont j’aurais bien aimé bénéficier. C’est pour cela que j’ai voulu contribuer à cela.

Parle nous du contenu et du rôle du site internet que tu as créé récemment.

On a depuis le début communiqué essentiellement par les réseaux. Au fur et à mesure nos objectifs se sont structurés et on a du envisager la création de notre propre site internet. Ce dernier sera bientôt le support incontournable de l’asso pour présenter tout ce que nous mettons en place. Les lycéens auront par lui accès à nos conseils sur l’orientation ou sur les aides à demander, nos ressources sur l’actualité ou diverses informations et des contacts pour les accompagner au mieux. Bientôt une plateforme de parrainage sera disponible où les lycéens pourront être accompagnés par un parrain ou une marraine pour l’aider dans tout ce qui concerne la transition vers le supérieur et répondre à ses questions. Le site a pris pas mal de temps dans sa conception mais le résultat est là et j’espère qu’il pourra aider un maximum les jeunes réunionnais et les encouragera à tenter les parcours qu’ils souhaitent réaliser. Comme té di granmoun lontan « Ti hache i coupe gro bois ».

Avais-tu une idée de projet professionnel au moment de ta candidature ? Et maintenant ?

Lorsque j’étais au lycée je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard. Je savais juste que j’aimais bien les maths et la physique. Je me suis donc renseigné sur les formations qui étaient centrées sur ces deux matières et le parcours d’ingénieur collait parfaitement. Aujourd’hui mon parcours professionnel est plus clair dans ma tête car je connais les tâches de l’ingénieur et le domaine dans lequel je travaillerai mais les conditions de travail restent légèrement flous car je ne sais pas encore dans quel organisme je serai, ce qui est bien normal.

Comment as-tu intégré ton école/formation ? Y a t-il d’autres portes d’entrée ?

J’ai intégré l’INSA via ParcourSup. J’ai fait la demande et on m’a contacté pour passé un entretien de motivation. Lors de l’annonce des voeux acceptés ou refusés sur la plateforme j’ai eu tous les INSA sauf Lyon qui était en attente, que j’ai fini par avoir une semaine avant le bac écrit. L’INSA est une école qui propose les trois voies d’admission d’une école d’ingénieur. Toutefois, étant une école en prépa intégrée, le plus gros effectif vient du post-bac, mais on peut tout de même y entrer en post-prépa ou en admission parallèle (en témoignera Alexandre).

Pour quelles raisons recommanderais-tu cette formation, pour quelles raisons ne la recommanderais-tu pas ?

La formation d’ingénieur est idéale pour tous lycéen qui se sent à l’aise dans les sciences en général et en particulier les maths et la physique. Elle permet d’accéder à de nombreux métiers scientifiques et techniques demandés dans notre société actuelle. A la fin du cursus on obtient un diplôme d’ingénieur très valorisé dans les entreprises ou le monde du travail en général mais ce dernier ne fixe en rien le poste que l’on occupera tant qu’il est de nature technique et scientifique. Un ingénieur est avant tout un professionnel qui sait s’adapter aux situations qu’on lui impose. Cependant, si vous avez de grosses difficultés dans les sciences, cette formation risque d’être une longue période pénible. Renseignez vous donc bien sur les spécialités des écoles d’ingénieur avant d’y prétendre.

Quelles sont les attentes académiques (beaucoup de maths, rédaction, anglais…) dans ta formation ? Quelles qualités est-il important d’avoir ou de développer ?

Les attentes sont assez élevées mais aucunement insurmontable. Il faut une bonne période d’adaptation pour prendre le rythme plus rapide de l’université mais lorsque l’habitude est prise tout est beaucoup plus simple. Les qualités importantes à développer à mon avis serait les capacités d’adaptation et la rigueur dans le travail.

Quel est le volume horaire des cours et travail personnel ?

Pour les deux ans que je viens de passer en prépa intégrée, j’avais tous les jours 8h de cours et mon jeudi après-midi de libre. Le soir je me consacre environ 1 à 2h de travail et le week-end mes après-midi du samedi et dimanche. Oui, le volume horaire n’a rien à voir avec la prépa classique. 🙂

Le rythme de travail ou le niveau de ta promo t’a-t-il semblé élevé à ton arrivée ?

Oui. Le rythme de travail est plus élevé qu’au lycée et c’est assez logique. Cependant, le niveau de la promo me semblait bien haut à mon arrivée à l’école et je ne vais pas mentir en disant que comparé à ceux venant de lycées parisiens par exemple je ne faisais pas du tout le poids. Mais je me suis accroché et avec du travail maintenant je suis très bien classé au sein de l’école parfois mieux que ceux que je considérais comme bien plus forts que moi.

L’installation en métropole/à l’étranger à-t-elle été difficile ?

Le début est compliqué car il faut se débrouiller par soi-même. Il faut s’organiser et on ne peut plus vraiment compter sur papa/maman pour faire à notre place la vaisselle, les courses, l’administratif, la cuisine en passant par le ménage ou le transport. Mais dès l’habitude prise il n’y a plus aucun soucis, on est autonome et quand on revient chez les parents il devient même difficile de se replier aux règles.

A ce stade, connais-tu plus précisément le métier ou la filière dans laquelle tu veux étudier ?

Oui, je sais que je vais sûrement en tant que chef de projet ou expert sur le bâtiment et les ouvrages d’art par rapport à la filière Génie Civil et Urbanisme que j’ai choisi. A terme, j’aimerais contribuer pleinement à l’aménagement des territoires.

Qu’elles sont les avantages des stages ? Est-il difficile d’en trouver ?

Les avantages permettent de se rendre compte des objectifs et des difficultés de l’entreprise, de poser des questions et de mettre un peu la main à la patte. En première année j’ai du faire un stage ouvrier de un mois et j’en garde de très bons souvenirs et de l’expérience. Par contre, un stage est compliqué à trouver et obtenir. En effet, un stage se trouve la plupart du temps à l’aide des contacts que l’on a et si on décide de faire sans et d’envoyer des mails aux entreprises directement, très peu réponde ou donne d’avis positif. Il faut donc s’y prendre à l’avance.