Un dispositif inédit

Les enjeux identifiés

Souvent remarqués dans les classements nationaux pour leurs bons résultats au baccalauréat, les lycées de La Réunion se distinguent pourtant par la faible proportion de leurs élèves à poursuivre un cursus dans les classes préparatoires ou les grandes écoles. Cette situation n’impacte pas seulement des trajectoires individuelles, ses répercussions sont collectives et affaiblissent les territoires en appauvrissant leur dynamisme et en minant l’idéal méritocratique. Trois freins majeurs sont identifiés :

Manque d'information

L’accès à l’information sur les filières possibles après le bac constitue la première source d’inégalité entre les élèves. Les lycéens des territoires périphériques, éloignés des métropoles, pâtissent d’un manque d’accès à l’information.

Autocensure

Le monde réunionnais se distingue également par une autocensure de ses élèves, qui ne se sentent pas légitimes à postuler aux cursus sélectifs, jugés élitistes et hors de portée.

Eloignement

L’éloignement est également une particularité de notre territoire qui freine l’accès à ces filières sélectives.

Favoriser l'accès aux filières sélectives et plus généralement aider dans l'orientation​

Permettre à tout le monde de trouver sa voie et déconstruire la croyance que les filières sélectives sont inatteignables lorsque nous venons de La Réunion,

Accompagner les étudiants tout au long de leur cursus​

conseiller, rencontrer ces étudiants et encourager leur réussite dans une perspective de solidarité

Sensibiliser sur la nécessité de leur retour

et inciter ces jeunes à revenir pour le développement du territoire réunionnais.

Nos objectifs

« Nou lé pas plus, non lé pas loin. »

Les moyens que nous mettons en oeuvre

La première plateforme digitale spécifiquement dédiée à l’accès aux grandes écoles et à un système de parrainage inédit.

Interventions annuelles dans les lycées conventionnés

L'orientation par les pairs, un jeune parlant à d'autres jeunes, est mieux ressentie par les élèves que la parole de l'adulte.

Plateforme de parrainage et différents conseils/ressources mis à disposition​

Le but est de répondre aux questions des lycéens tout au long de l'année.

Mise en place d'une bourse

Celle-ci s'appuiera sur les proviseurs et le financement viendra d'entrepreneurs.

Une coordination nationale

DRGE s’inscrit dans la continuité d’une coopération nationale nommée Des Territoires Aux Grandes Ecoles (DTGE).

DRGE en quelques chiffres

7

Conventions avec des lycées

Lycée Bellepierre (Saint-Denis)
Lycée privé Levavasseur (Saint-Denis)
Lycée Leconte de Lisle (Saint-Denis)
Lycée Georges Brassens (Saint-Denis)
Lycée Paul-Moreau (Bras-Panon)
Lycée Sarda Garriga (Saint-André)
Lycée Jean Hinglo (Le Port)

1

Convention avec une entreprise

Pharmar

18

Membres actifs

Notre projet

Favoriser l'égalité des chances

Promouvoir l’accès aux grands écoles et plus généralement au monde de l’enseignement supérieur à de jeunes lycéens issus de territoires enclavés, dans une perspective d’égalité des chances.

Faciliter l'accès aux études supérieures

Faciliter l’adhésion aux grandes écoles, aux classes préparatoires et à l’université des jeunes étudiants réunionnais ambitieux mais manquant d’information sur les différentes formations et potentielles aides d’organismes.

Inciter le retour sur le territoire

L’objectif est de signer des conventions avec les établissements publics et privés réunionnais pour organiser des conférences régulières. Ces interventions serviront à informer les lycéens en leur présentant nos parcours et nos filières afin de préparer au mieux les étudiants aux concours et à leur avenir professionnel tout en les sensibilisant sur l’importance de leur retour sur le territoire réunionnais.

Notre marraine

Laurence Akossi, fondatrice et directrice de l’école HEDECI, grande militante dans le domaine de l’éducation. Originaire de la ville du Tampon, la conseillère d’orientation du lycée lui rit au nez lorsqu’en terminale elle révèle les projets qu’elle aimerait réaliser dans sa carrière professionnelle. Pourtant aujourd’hui, Laurence Akossi est devenue une des plus grandes militantes réunionnaises qui fait bouger les lignes de l’éducation à La Réunion et dans le monde.

Conférencière, consultante et accélératrice de réussite professionnelle, elle a bâti son expérience en Métropole, au Canada et aux États-Unis, fondant plusieurs écoles et réalisant des conférences sur la façon dont l’éducation doit être transformée aujourd’hui. Elle décide alors de rentrer à La Réunion et d’apporter son expérience pour fonder une école d’enseignement supérieur dans sa ville natale, Le Tampon. C’est une première à La Réunion : HEDECI, Haute École de Développement des Compétences Internationales permet à des étudiants en post-bac de trouver leur voie tout en ayant une approche multidisciplinaire et un accompagnement personnalisé.

Laurence Akossi est la voix et le lien verbal de l’association dans ses interventions dans des écoles et ses autres interventions publiques. Le partenariat qu’est le marrainage consiste essentiellement en la promotion des actions de l’association notamment la mise en place d’une plateforme numérique, en ciblant et fédérant un large public pour inciter les abonnements à l’association. Enfin, le marrainage consiste aussi en un coaching des lycéens vers ces grandes écoles comme le fait l’association.

Sondage

L’association De La Réunion aux Grandes Écoles a organisé en partenariat avec Laurence Akossi un sondage concernant l’efficacité de l’orientation à La Réunion. Nous avons posé notamment deux questions à des élèves de 13 à 21 ans.

Est-ce que vous considérez avoir été assez guidé dans votre orientation scolaire (conseillers, professeurs…) ?

Est-ce qu'il vous est déjà arrivé d’être découragé par un prof ou un conseiller d’orientation et que vous avez finalement réussi ?