Xavier Kamaky

Présentes toi !

Je m’appelle Kamaky Xavier et j’ai grandi ma vie à la Possession. Après un détour par le lycée Jean Hinglo, duquel je sors bachelier, avec les félicitations du jury, je quitte ma côte ouest natal (et sa chaleur) pour rejoindre les bancs de Sciences Po Paris sur le campus franco-allemand de Nancy. Depuis, je profite de ce que l’école a à m’offrir tant sur le point de vue académique que dans sa riche vie associative. Je suis notamment membre de certains bureaux sur le campus.

Peux-tu nous détailler ton rôle dans l’association ?

En début d’année lorsque Léna Polard m’invite à joindre l’aventure DRGE, j’avais une forte envie de m’y investir. De ce fait, j’ai proposé ma candidature au poste de secrétaire de l’association. Mon rôle consiste donc à accompagner la gestion de l’association et d’organiser des réunions afin d’assurer la cohésion du groupe. Toutefois, à DRGE, même si pour le on fonctionnement de l’association, des rôles sont nécessaires, tous les membres sont invités à participer et à proposer des nouveaux projets pour faire vivre l’association. Je mets par exemple mes compétences en tournage et montage de vidéos au service de l’association.

Envisages-tu un retour à La Réunion ?

La question d’un retour à la Réunion est compliquée pour chaque Réunionnais ayant quitté l’île pour des études. Je n’échappe pas à la règle. En effet, d’une part, la volonté de rendre ce qu’on nous a permit d’apprendre et celle d’accompagner le développement de l’île est forte. Toutefois, ce choix reste compliqué car les opportunités de travail risquent d’être en deçà de nos diplômes et expériences. De plus, comme beaucoup d’étudiant, j’ai un certain désir de vivre et de travailler à l’international. Mon parcours en métropole et mes retours (réguliers) sur l’île font cheminer petit à petit ma réflexion sur ce sujet. Ainsi, je pense vivre les expériences que l’Hexagone et l’international ont à m’offrir avant de rentrer sur l’île et accompagner son développement.

L’accès aux grandes écoles par les Réunionnais, une nécessité ?

A mon avis, un plus grand accès des Réunionnais aux grandes écoles est nécessaire. En effet, l’île rencontre des défis dans son développement et a besoin de jeunes hautement diplômés. De plus, ces diplômés peuvent aussi être des appuis au développement de l’île au sein des corps administratifs ou politiques nationaux. De ce fait, un plus grand accès des jeunes Réunionnais aux grandes écoles aurait un effet hautement positif sur son développement. Cependant, il est nécessaire d’insister sur l’importance que TOUS les jeunes indépendamment de leur origine sociale puissent atteindre des grandes écoles. Il est effectivement nécessaire que les lycéens brillants de l’île, même s’ils ont été scolarisés toute leur vie dans des lycées classés REP, aient accès aux grandes écoles. C’est là tout le propos de DRGE !